Pattec en image

Sondage

Que pensez vous des activités de PATTEC ?
 

Annonces

Pattec !
Aucune annonce pour le moment!

Qui est en ligne ?

Nous avons 19 invités en ligne

Visites

572881
Historique
PDF Imprimer Envoyer

Bref historique de PATTEC-BURKINA



La trypanosomiase est une maladie grave qui affecte les hommes, le bétail et la faune sauvage en Afrique subsaharienne. Les premières tentatives de lutte contre cette affectation et son vecteur, la mouche tsé-tsé date du début du siècle dernier. Non traité, la trypanosomiase est une affection mortelle qui tue trois millions de têtes de bétail chaque années dans 37 pays d’Afrique.



Ses conséquences socio-économiques sont graves car l’endémie affecte les moyens d’existence du monde rural, désorganise tes modes de gestion du bétail, restreint les zones de culture des exploitants ainsi que le nombre et le type de bêtes qu’ils peuvent élever de même que leurs schémas de déplacement et d’installation. Il est par ailleurs reconnu que l’élimination de la T & T du continent contribuerait sans aucun doute à réaliser l’objectif de l’un des trois piliers du Nouveaux Pqrtenariats pour le Développement en Afrique (NEPAD), l’objectif qui est « détendre les surfaces bénéficiant d’une gestion foncière durable et système de maîtrise de l’eau ».



C’est dans ce contexte que les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé qu’il fallait éliminer une fois pour toute la maladie en éradiquant la mouche tsé-tsé dans les 37 pays affectés, et qu’ils ont créé’ en juillet 2000, au sommet de l’OUA à Lomé, une cellule chargée de traduire en terme opérationnel la « campagne panafricaine d’éradication de T & T » PATTEC, structure de l’Union Africaine, chargée de coordonner cette initiative et d’élaborer et faire approuver un plan d’action qui guiderait cet effort en 2001.



Depuis sa création, la PATTEC a collaboré avec les pays pour l’élaboration des stratégies et programmes nationaux s’inscrivent dans le plan d’action. En outre dans le cadre de son effort de mobilisation de ressources financières, la PATTEC, a, pris contact avec la Banque Africaine de Développement en 2002. Ainsi, après une mission d’identification et une mission préparatoire, la Banque, en collaboration avec la PATTEC et les représentants de certains pays affectés ont transformé le plan d’action en un programme-cadre d’appui à l’échelle continentale destiné à éradiquer la T & T en Afrique subsaharienne.



Ainsi, six (6) pays, le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Mali et l’Ouganda ont été choisis sur la base de certains critères pour la première phase du programme.