Pattec en image

Sondage

Que pensez vous des activités de PATTEC ?
 

Annonces

Pattec !
Aucune annonce pour le moment!

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités en ligne

Visites

569178
Les travaux de la PATTEC Burkina ont fait l’objet d’une thèse de PhD en Belgique sur le thème : “Trypanosomosis risk factors and impact assessment of tsetse and trypanosomosis eradication campaign in Burkina Faso” PDF Imprimer Envoyer

“Les Facteurs de risque de trypanosomoses et évaluation de l’impact de la campagne d’éradication au Burkina Faso »

Thèse de Doctorat d’Université (PhD) de Adama SOW

Soutenue à l’Université de Gent, en Belgique, le 28 mars 2013


Grace à une collaboration entre l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) d’Anvers, le CIRDES et la PATTEC, Monsieur Adama Sow, Docteur Vétérinaire, présentement en poste à l’Ecole Inter-Etat des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV) de Dakar, à pu capitaliser des résultats obtenus dans le cadre des activités de la PATTEC auxquelles il a participé, pour défendre sa thèse universitaire à l’Université de Gent, en Belgique sur  « Les Facteurs de risque de trypanosomose et l’évaluation de l’impact de la campagne d’éradication au Burkina Faso ». La thèse a été rédigée sous forme d’articles scientifiques développés en 6 chapitres ayant chacun fait chacun l’objet d’une publication scientifique au préalable, dans des revues de bonne renommée.La chronologie de présentation des résultats des travaux s’est faite par : (i) une revue des 50 ans passés de recherche et de lutte contre les mouche tsé-tsé et les trypanosomoses au Burkina Faso (1960-2010), (ii) l’étude de base sur la situation de la prévalence des trypanosomoses animales dans la Région de la Boucle du Mouhoun avant le début de la lutte mise en œuvre par la PATTEC, (iii) l’évaluation des connaissances sur l’existence et la prévalence de la résistance des trypanosomes aux médicaments trypanocides, (iv) la compétitivité des mouches mâles stériles issues de l’élevage du CIRDES en place depuis 40 ans comparativement aux mouches mâles sauvages existant dans la nature, (v) l’impact de la lutte menée par la PATTEC, et (vi) des conclusions optimistes sur les succès du projet pilote dans l’atteinte de l’éradication.

 

 

La défense de la thèse s’est déroulée en deux phases selon les règles de l’Université : le 11 mars devant un jury restreint de l’Université et le 28 mars, par une défense publique au sein de l’Université, en présence du jury, d’autres enseignants de l’Université de Gent et de l’IMT, des étudiants et amis du candidat.  Le Coordonnateur National de la PATTEC, membre du jury et promoteur des travaux a participé à l’évaluation et à la soutenance publique. Suite aux délibérations du jury, présidé par le Président de l’Université de Gent, Monsieur Sow Adama a été déclaré admis pour l’obtention du diplôme de Docteur en Sciences Vétérinaires (PhD) de l’Université de Gent avec une forte reconnaissance de la valeur scientifique des résultats obtenus grâce à la stratégie mise en place par la PATTEC Burkina, pour son programme national.