Pattec en image

Sondage

Que pensez vous des activités de PATTEC ?
 

Annonces

Pattec !
Aucune annonce pour le moment!

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités en ligne

Visites

567590
Formation à l'ELAT de Bobo-Dioulasso du 09 au 11 mai 2011 de 19 techniciens de laboratoire des Directions Régionales de la Santé du Ouest, des Cascades et des Hauts-Bassins du Ministère de la Santé du Burkina Faso PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 04 Juillet 2011 08:52

Une seconde formation a été organisée à l’ELAT de Bobo-Dioulasso, du 09 au 11 Mai 2011, au bénéfice des techniciens de laboratoire du Ministère de la Santé sur la Trypanosomose Humaine Africaine (THA) et l’Onchocercose, toujours sous la conduite du Dr. Kambiré Sié Roger et le Prof. Traoré Soungalo, respectivement Coordonnateur du Programme National de Lutte contre la Trypanosomose Humaine Africaine (PNLTHA) et Coordonnateur du Programme National de Lutte contre l’Onchocercose (PNLO).


 

Les participants, au nombre de 19, provenaient tous des zones où les risques de persistance ou de développement des deux maladies sont les plus élevés au Burkina Faso : les régions du Sud-Ouest, des Cascades et des Haut-Bassins. Ils venaient plus particulièrement des Districts Sanitaires de Dano, Diébougou, Batié, Gaoua, Banfora, Sindou, Mangodara, Orodara, Bobo-Dioulasso mais aussi du Centre Hospitalier Sourou Sanon de Bobo-Dioulasso.


La formation s’est déroulée en deux phases : une partie théorique et une partie pratique. Au niveau de la partie théorique, les deux formateurs ont longuement exposé sur les points suivants : historique, généralités sur les deux maladies, l’étiologie de chacune des maladies (parasites et vecteurs), les manifestations (symptômes et lésions), le diagnostic (clinique et de laboratoire), les stratégies de lutte dont particulièrement le traitement des malades et les méthodes de lutte anti-vectorielles. Il faut tout particulièrement ajouter que, déjà au cours de cette partie d’exposés en salle, l’accent a été mis, à chaque fois que cela était nécessaire sur les aspects pouvant intéresser un laborantin : l’identification du parasite comme du vecteur de même que les aspects importants de leur biologie. Pour la partie pratique de la formation, l’ensemble de l’équipe s’est déplacée sur le terrain, particulièrement à Gnèguema, un village situé à 25 km de Bama (la Vallée du Kou). Au niveau de ce village, l’ensemble des habitants du quartier des Bozos (les pêcheurs), présents le mercredi 11 Mai, a subi non seulement des questionnaires qui ont permis de remplir des fiches d’enquête mais aussi a fait l’objet de prélèvements de sang et de biopsies cutanées pour la recherche respectivement des trypanosomes et des microfilaires. Il faut ajouter à cela qu’au retour vers 16h en salle, à l’ELAT de Bobo, des souris infectées de Trypanosoma congolense, T. vivax et T. brucei à la queue ont fait l’objet de prélèvements de sang, à la queue, pour l’observation des 3 espèces de trypanosomes souvent rencontrées sur les animaux domestiques. Les participants ont été soumis au début et à la fin de la formation à un pré et un post-tests respectivement qui ont permis d’une manière exacte d’évaluer leur niveau de connaissances au début et à la fin de leur séjour à l’ELAT.