Pattec en image

Sondage

Que pensez vous des activités de PATTEC ?
 

Annonces

Pattec !
Aucune annonce pour le moment!

Qui est en ligne ?

Nous avons 54 invités en ligne

Visites

561894
Formation PATTEC de 22 agents des Eaux et Forêts du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable à Bobo-Dioulasso du 21 au 26 Février 2011 PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 08 Mars 2011 21:58

La lutte contre les glossines, vectrices biologiques des trypanosomoses, passe nécessairement par une implication de plusieurs catégories socio-professionnelles dans les zones infestées. Dans le souci de prendre cet aspect en compte, le PATTEC a sollicité l’ELAT du Ministère des Ressources Animales pour l’organisation d’un cours de formation sur une initiation des Agents des Eaux et Forêts en poste dans les aires protégées de la zone d’intervention du PATTEC aux techniques de lutte contre les glossines.





Cette formation a eu lieu au siège de l’ELAT à Bobo-Dioulasso du 21 au 26 Février 2011. Les Agents qui ont participé à la formation provenaient des régions de la Boucle du Mouhoun (6 participants), des Hauts Bassins (4), des Cascades (4), du Sud-Ouest (4) et du Centre-Ouest (4) du Burkina. Cette formation a consisté à leur présenter les missions, objectifs et perspectives du PATTEC dans cette gigantesque tâche entreprise par l’Union Africaine pour débarrasser le continent de la glossine qui constitue une contrainte majeure au niveau de la production animale.

Ensuite, des experts entomologistes ont initié les participants à la connaissance des glossines, particulièrement leur anatomie, leur biologie, leur systématique et leur rôle de vecteurs des trypanosomes. Une visite au CIRDES (Centre International de Recherche-Développement sur l’Elevage en Zone Sub-humide) a permis de présenter les techniques d’élevage expérimental et de stérilisation de mouches tsé-tsé. Les méthodes de lutte contre les glossines par imprégnation d’écrans, ou par utilisation de pièges, de même que par l’utilisation de pulvérisation aérienne, terrestre ou de bétail ont été longuement présentées et débattues avec les participants.

Il a été également décrit, mais seulement d’une manière sommaire, les aspects pathologiques de la maladie du sommeil chez l’animal et chez l’homme provoquée par les trypanosomes transmis par les glossines ou les vecteurs mécaniques. L’importance de l’outil SIG (Système d’ Information Géographique), des méthodes de collectes des données scientifiques et de la mobilisation communautaire pour la lutte contre les glossines ont été bien évoquées et développées par les formateurs. Une sortie de terrain d’une journée a été organisée à Bama et à Samendéni, au bord du fleuve Mouhoun.

A Bama, une série de pièges biconiques et monoconiques (17 au total) a été déployée au niveau d’un petit bosquet situé à la limite d’une rizière et qui présentait les conditions d’humidité, de végétation et d’alimentation bien propices au développement de la glossine. Placés le matin, les pièges ont été repris après 3 à 4 heures et les glossines et insectes capturés ont été ramenés à l’école (ELAT) pour examen et identification. La totalité des glossines capturées étaient de l’espèce Glossina palpalis palpalis.

Quant au déplacement au bord du fleuve Mouhoun, il a permis de présenter et décrire les conditions écologiques réelles observées dans cette partie de la zone de lutte contre les glossines au Burkina, de même que les principes des pulvérisations aérienne et terrestre.



Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.